ITEM METADATA RECORD
Title: Entre zootechnie gauloise et influences romaines: les mutations de l'élevage du porc
Authors: Horard-Herbin, Marie-Pierre
Duval, Colin
Frémondeau, Delphine
Balasse, Marie
Cucchi, Thomas
Lepetz, Sébastien
Issue Date: 2014
Conference: Colloquium of the AFEAF edition:38th location:Amiens (France) date:29 May - 1 June 2014
Abstract: Étudier les mutations internes de l’élevage gaulois, et les influences externes auxquelles il est soumis, passe par une analyse maîtrisée de ses composantes. Or il est souvent difficile de connaître ce qui tient, dans ce domaine, des particularismes locaux et régionaux, des caractéristiques culturelles ou environnementales, des évolutions autonomes des sociétés gauloises ou des changements dont l’origine est exogène. Pour démêler ces questions nous avons choisi de traiter de l’élevage d’un animal en particulier : le porc, espèce majeure dans l’alimentation de la plupart des communautés gauloises, qui, en outre, possède la particularité d’être extrêmement plastique en termes de reproduction (une ou deux mises-bas par an), d’alimentation (animal omnivore dont le régime peut être à dominante herbivore ou carnivore), d’environnement d’élevage (du porc en soue ou attaché à un piquet, au porc coureur en liberté) et de morphologie (entre le format proche du sanglier dont la masse musculaire est située à l'avant de l'animal, et celui des cochons à courtes pattes, crâne concave et postérieurs surdéveloppés). Nous aborderons, dans un premier temps, l’hétérogénéité des pratiques et des systèmes d’élevage par le biais de la morphologie de l’animal. Cette question a été soulevée par des travaux récents (Duval et al. 2012 et 2013), qui mettent en avant une certaine diversité des troupeaux bovins à la période gauloise et décrivent les transformations qui ont précédé et suivi la Conquête, et ouvrent la voie à l’étude d’autres espèces comme le cochon. Dans un second temps, nous entrerons dans le détail des pratiques d’élevage en elles-mêmes, et traiterons de l’entretien, de l’alimentation (par des sous-produits animaux agricoles, au sein de l'habitat, ou en pâturage libre) et de la gestion des naissances et de l’abattage du porc. Par cette approche, nous poserons donc le problème de l’évolution précoce des pratiques d’élevage, mais aussi de l’identité et la diversité agropastorale gauloise ; hypothèses qui permettront d’introduire les questions de l’influence romaine sur l’agriculture transalpine et du degré d’influence de chaque région de Gaule et d’Italie dans la constitution d’un modèle économique nouveau.
Publication status: published
KU Leuven publication type: IMa
Appears in Collections:Ecology, Evolution and Biodiversity Conservation Section

Files in This Item:

There are no files associated with this item.

 


All items in Lirias are protected by copyright, with all rights reserved.